2019-01-06

Eurêka !

Recherche de solutions pour mes écrits dans Le Parergon, ce cybercarnet qui se cherche. 

À la recherche d'un style d'écriture pour mes écrits autopoïétiques.

Je suis à la recherche d'un style d'écriture pour les écrits que je publie ici. Je suis à la recherche d'une continuité conceptuelle dans l'ensemble de ma pratique artistique. Je considère Le Parergon comme un prolongement de ma pratique artistique. Pourquoi donc suis-je constamment à la recherche de collaborateurs pour exercer une pratique qui se veut plutôt individuelle ? Je reviendrai, je l'espère, sur cette question. Mon écriture la plus sincère est celle que j'élabore selon la technique de l'écriture en continu, technique que j'ai expliqué dans le billet De l'écriture en continu (2018). Elle se rapproche, en littérature, du fameux Courant de conscience (Stream of conciousness). Elle s'en distingue en ce que ce n'est pas le narrateur d'une fiction qui étale ses pensées, mais bien l'artiste sous la forme d'une autopoïétique. Néanmoins, comme plusieurs penseurs l'ont exprimé, la vie est comme un livre.

Ce qui est intéressant, je l'espère, avec les ratures noires que j'ajoute à mon texte, c'est qu'elles soulignent le caractère à la fois brouillon et propre d'une écriture qui se regarde s'écrire. En ce sens, mon travail paratextuel se place dans la lignée d'un Rodin, dans la lignée d'une esthétique de l'inachevé. Ce n'est pas seulement mon écriture autopoïétique qui est non finito, mais aussi mes installations de la série Installations et désinstallations (2008- ).
Pierre-Luc VERVILLE